Fr | En
Actualité
 

Toute entreprise qui veut se rapprocher de la perfection doit en permanence chercher à améliorer chaque étape de sa production ainsi que la qualité de ses produits, qu’ils soient produits finis, en cours d’élaboration ou matière première. FASSKA souscrit et a toujours souscrit à cette politique.

Les procédures mises en place dans le cadre du vaste champ de l’Assurance Qualité (ISO, HACCP, Contrôle de Qualité etc.) participent à cette recherche permanente de tendre vers la perfection.

D’autre part, l’ensemble des procédures mises en place pour permettre d’identifier les points à corriger ou à améliorer ainsi que la traçabilité, sont un outil tant puissant qu’indispensable pour atteindre l’objectif désigné.

C’est ainsi que le chemin allant de la collecte du lait dans les fermes jusqu’à la livraison (expédition) des marchandises est jalonné de repères permettant de déterminer à quel endroit on s’éloignerait de la voie idéale. Ces balises portent toutes un code: les numéros de lot.

Il n’y a pas un numéro de lot lié à un produit, mais bien un grand nombre de numéros liés à chaque boîte ou sachet pris individuellement.

Les principaux sont:

  1. Chargement du lait à la ferme

    Tout au long du chargement du lait dans les camions de ramassage, un échantillon représentatif (dit « proportionnel ») est prélevé dans un flacon directement étiqueté d’un code à barres comprenant un N° de lot, l’identité de la ferme, la date et le jour du chargement ainsi que la quantité de lait chargée.

  2. Arrivée au site de production

    Chaque réservoir du camion de ramassage est soigneusement homogénéisé, un échantillon est prélevé et une étiquette est directement apposée au flacon. Elle contient notamment un nouveau numéro pouvant renseigner sur les fermes, le camion, le réservoir de ce dernier, les manœuvres, le chauffeur etc.

  3. Citernes de transition

    Lorsque les citernes par lesquelles transite brièvement le lait avant d’entrer en production sont pleines, elles reçoivent également un N° de lot (une citerne pleine = un lot unique).

  4. Autres ingrédients

    Chaque ingrédient (vitamines, minéraux etc) provient d’un fabricant certifié ISO et est accompagné d’un certificat d’analyse et d’un ° de lot. De plus, dès son arrivée au site de production, il reçoit immédiatement un n° de lot qui nous est propre et est retesté par le laboratoire.

  5. Big Bags

    A chaque Big Bag dans lequel la poudre de produit formulé aboutit est attribué un numéro de lot. Chacun de ces sacs sera d’ailleurs analysé individuellement par le laboratoire de contrôle de qualité.

  6. Conditionnement en boîtes ou en sachets

    Au cours du conditionnement en boîtes ou en sachets, un numéro de lot est apposé sur le fond de la boîte, qui peut renseigner sur les conditions dans lesquelles ce conditionnement en emballage de détail a été réalisé, aux côtés de la date de production, la date de péremption et …du n° propre à la boîte.

  7. Numéro propre à la boîte

    Chacune des boîtes est numérotée individuellement.
    Ceci permet divers contrôles intra-lot au cours d’une même séance de conditionnement. La production d’une poudre étant conditionnée dans une quantité de boîtes pouvant aller jusqu’à près de 43.000 boîtes, cette étude permet de déterminer la constance ou, au contraire, une éventuelle différence tout au long de ce processus. Le cas échéant, une partie du lot, plutôt que le lot entier, pourrait être écartée si nécessaire, suite à un contrôle ciblé.

  8. Etapes-clés

    Les opérations les plus délicates et les plus déterminantes du processus de production sont effectuées par des techniciens spécialement formés et conscients de l’impact de tout écart des procédures décrites pour ces opérations. Leur badge personnel doit être inséré dans l’identificateur/enregistreur tout au long du processus, sans quoi cette étape de la production ne pourrait se réaliser: la production serait stoppée à ce niveau. Ceci permet, si nécessaire d’interroger l’opérateur sur les conditions dans lesquelles l’étape en question a été réalisée à ce moment.

Chacune de ces étapes, chacun de ces numéros, est enregistré et conservé dans un logiciel spécialisé jusqu’à la date de péremption du produit. A partir du numéro de lot et du numéro de boîte figurant sur le fond de cette dernière, il est possible de remonter ces étapes afin d’identifier les éventuels points à améliorer.